Tisserin à lunettes

Ploceus ocularis - Spectacled Weaver

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Ploceus

  • Espèce
    :

    ocularis

Descripteur

Smith, A, 1828

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 22 à 32 g
Distribution

Distribution

Description identification

Tisserin à lunettes
♂ adulte plum. nuptial
Tisserin à lunettes
♀ adulte plum. nuptial

Le Tisserin à lunettes est un assez grand tisserin. La couleur jaune domine largement chez l'adulte, comme pour la majorité des tisserins. Inversement, le dimorphisme sexuel est faible. Le mâle ne diffère de la femelle que par le menton et la gorge noirs.
L'espèce se reconnaît à sa tête jaune d'or munie d'un bandeau noir latéral formant masque et incluant l'œil à iris presque blanc. La face est souvent envahie d'une teinte châtain clair, plus ou moins prononcée suivant les sous-espèces.
Les parties supérieures sont d'un vert-olive nuancé de jaune, particulièrement sur les bordures des rémiges. L'ensemble a un aspect très uniforme.
Les parties inférieures sont toutes jaunes. Le bec, long, peu épais, à pointe aiguë et paraissant légèrement courbe, est noir. Les pattes sont grises.
Le juvénile est semblable à la femelle, mais avec la calotte nuancée d'olive, le bec jaune pâle, le bandeau oculaire à peine indiqué, olivâtre, et l'iris beaucoup moins pâle. Le bec devient brun vers l'âge de 3 mois.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Ploceus ocularis ocularis (extreme s Mozambique and ne, e South Africa)
  • Ploceus ocularis crocatus (se Nigeria and Cameroon to sw Ethiopia, w Kenya, nw Tanzania, Angola, n Namibia and nw Botswana)
  • Ploceus ocularis suahelicus (e Kenya to Mozambique)

Noms étrangers

  • Spectacled Weaver,
  • Tejedor de anteojos,
  • Tecelão-de-lunetas,
  • Brillenweber,
  • pápaszemes szövőmadár,
  • Brilwever,
  • Tessitore dagli occhiali,
  • Glasögonvävare,
  • Brillevever,
  • pletiarka okuliarnatá,
  • snovač brýlový,
  • Brillevæver,
  • vaaleasilmäkutoja,
  • Brilwewer,
  • teixidor d'antifaç,
  • wikłacz okularowy,
  • Очковый ткач,
  • ノドグロキンイロハタオリ,
  • 眼斑织巢鸟,
  • 眼斑織布鳥,

Voix chant et cris

Tisserin à lunettes
♀ adulte plum. nuptial

Le cri de contact est un "chek" ou encore "chak", "tchek" ou "tchak" assez sec. Pendant les phases de recherche de nourriture, on note des phrases faites de notes rapidement répétées et légèrement descendantes, "tu tu tu tu tu tu tu..." ou "ki ki ki ki ki ki...", qui permettent de garder le contact. Ce cri évoque un cri lointain de courlis ou encore de martin-chasseur. On entend également des "tiou" isolés.
Le chant est une phrase complexe, courte et résonnante, qui est destinée à la femelle au nid et lors de retrouvailles après une courte séparation : "chiririou kakachwirrwirrwirra". Il inclut souvent le cri itératif signalé plus haut.

Habitat

Tisserin à lunettes
♂ adulte

Dans la majeure partie de l'Afrique subsaharienne, le Tisserin à lunettes vit dans les forêts pourvues de sous-bois denses et leurs lisières, le long des rivières s'il peut s'abriter dans des buissons épineux, dans les jardins et dans les vallons encaissés.

S'il préfère généralement les habitats boisés, il évite les forêts humides mais aussi les régions arides. On le rencontre jusqu'à 2 000 mètres d'altitude sur le plateau de Nyika au nord du Malawi et dans le nord-est de la Zambie, jusqu'à 2 200 mètres en Afrique de l'Est et rarement en dessous de 900 mètres en Éthiopie.

Comportement traits de caractère

Tisserin à lunettes
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin à lunettes est territorial et monogame, contrairement à de nombreux tisserins coloniaux polygames.

Tisserin à lunettes
♀ adulte
Les liens du couple sont forts et établis sur plusieurs saisons de reproduction, éventuellement pour la vie. Le mâle chante pour la femelle tout au long de l'année. L'espèce se nourrit au sol et se joint facilement à d'autres groupes d'espèces insectivores et frugivores pour faciliter ses recherches. Il chasse les insectes en vol ou plus facilement dans le feuillage des arbres voire sous l'écorce des arbres qu'il parvient à soulever avec son bec fort.

Vol

Tisserin à lunettes
immature

Le vol est rapide et direct.

Alimentationmode et régime

Tisserin à lunettes
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin à lunettes est omnivore. Son régime alimentaire est principalement composé d'insectes (grillons, chenilles, larves de coléoptères) et enrichi de fruits, de baies, de graines et de nectar.

Tisserin à lunettes
♀ adulte
C'est sur les aloès (Aloe marlothii et Aloe ferox), les chèvrefeuilles (Tecoma capensis), les arbres légumineux à fleurs (Schotia brachypetala) et le Corail à larges feuilles (Erythrina latissima) qu'il prélève le nectar. Dans une moindre mesure, il collecte également des araignées, des mille-pattes, des termites, des petits crabes et des petits geckos. Enfin, il ne refuse pas les petits morceaux de viande et les bouts de pain qu'on peut lui offrir dans les lodges.

Reproduction nidification

Tisserin à lunettes
♀ adulte

La saison de reproduction s'étend de septembre à mars avec un pic d'activité entre octobre et février en fonction de l'aire de répartition. Le couple niche en solitaire et non en colonie comme la plupart des tisserins. Uni pour plusieurs saisons, parfois pour la vie, le couple peut revenir nicher sur le même site que la saison passée.
Même si la femelle peut intervenir exceptionnellement dans la construction du nid, c'est au mâle qu'incombe cette tâche longue et méticuleuse. Pendant deux à trois semaines, le mâle effectue d'incessants allers retours depuis un site propice où il se fournit en matériaux.

Tisserin à lunettes
adulte
Il y prélève de fines lanières végétales qu'il tisse à l'aide de son bec long et pointu. En forme de boule ovale pendante, il est noué par le haut à l'extrémité d'une fine branche ou d'une liane. Le plus souvent, le support est une branche de bougainvilliers, des tiges de papyrus ou de" roseaux" (comme mentionné dans le delta de l'Okavango au Botswana) et même d'herbes à éléphant (Miscanthus) à une hauteur pouvant varier de 1 à 7 mètres du sol avec une moyenne de 4 à 5 mètres. Les éventuelles feuilles proches du nid sont supprimées par les adultes. Seules les feuilles sur le point d'accroche sont conservées. Le nid est muni en guise d'entrée d'un tunnel dirigé vers le sol, particulièrement long comparé à ceux d'autres nids de tisserins. En effet s'il mesure généralement 10 à 20 cm de long, il peut parfois atteindre 60 cm. La femelle ne pond qu'après avoir doublé intérieurement la chambre du nid. Elle y pond au maximum 4 œufs de couleur blanche ou vert bleuâtre avec des taches gris terne ou brun rougeâtre. Les deux parents se relaient pour l'incubation pendant 13 à 14 jours et participent tous les deux au nourrissage des jeunes pendant 15 à 19 jours. À chaque apport de nourriture par un adulte, ce dernier repart avec un sac fécal. Une fois plus âgés les jeunes défèquent directement dans le tunnel d'entrée. Les jeunes sont autonomes deux semaines après leur envol.
La surveillance du nid est optimale chez le Tisserin à lunettes ; la nichée n'est jamais laissée seule. Le couple peut effectuer deux nichées par an et construire un nouveau nid pour l'occasion. Les anciens nids ne sont pas pour autant délaissés, même d'une année sur l'autre. Ils sont le plus souvent réoccupés par le Dos-vert à collier, l'Astrild à queue noire ou l'Amarante nitidule. L'espèce peut être parasitée par le Coucou didric.

Distribution

Tisserin à lunettes
♂ adulte

L'aire de répartition du Tisserin à lunettes s'étend au sud d'une ligne Côte d'ivoire-Éthiopie et concerne tous les pays. C'est une aire morcelée du fait des exigences écologiques de l'espèce. Il y est présent toute l'année. La disparité entre régions habitées est grande. On peut noter trois grandes zones bien occupées, l'Éthiopie au nord, le nord-est de la RDC, l'Ouganda et le sud-ouest du Kenya au centre et une dernière au sud sur le Zimbabwé, la Zambie, le Malawi et le Mozambique. La variabilité numérique est grande également. Au sud par exemple, le Swaziland abrite plus de 20 000 individus, le centre et le sud du Mozambique en abrite plus de 100 000 alors qu'on compte moins de 4 000 individus dans le parc national de Kruger en Afrique du Sud.

Menaces - protection

Tisserin à lunettes
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est globalement pas menacée. La facilité qu'elle possède de s'adapter et de vivre dans les milieux anthropisés est un atout majeur. La longévité des individus est également favorable à la bonne conservation de l'espèce ; une femelle a été reprise sur un site de baguage à plus de 10 ans.

Autres références utiles

QRcode Tisserin à lunettesFiche créée le 29/11/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-12-03 13:51:34 © 1996-2019 Oiseaux.net