Colombar à double collier

Treron bicinctus - Orange-breasted Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    bicinctus

Descripteur

Jerdon, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 155 à 194 g
Distribution

Distribution

Description identification

Colombar à double collier
♂ adulte
Colombar à double collier

Le Colombar à double collier appartient au grand groupe des pigeons verts. Appelé couramment Pigeon à double collier, c'est un Colombiforme d'assez petite taille. Par bien des égards, il ressemble au Colombar chanteur (Treron sphenurus), hormis l'absence de gris sur la tête et de châtain-bordeaux sur le manteau.
Les parties inférieures sont vert jaunâtre avec une bande lilas sur le haut de la poitrine. Celle-ci superpose une belle bande orange qui traverse le bas de la poitrine. Les sous-caudales ont une couleur cannelle. La queue a un dessus gris-ardoise avec une large terminaison en forme de bande noire. Les plumes du bas ventre sont noires bordées d'une pointe grise.
Chez la femelle, le dessus semble identique, de couleur jaune-vert. Cependant, la double-bande orange et lilas est absente sur la poitrine. Les sous-caudales présentent un discret mélange de jaune-cannelle terne et de mouchetures vertes. La femelle du Colombar à double collier peut être confondue avec la femelle du Colombar pompadour. Toutefois, chez cette dernière, le dessus de la rectrice centrale est vert alors qu'il est gris-ardoise chez le Colombar à double collier.
Les juvéniles sont plus foncés et plus sombres que les adultes.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Treron bicinctus bicinctus (India to se Asia)
  • Treron bicinctus leggei (Sri Lanka)
  • Treron bicinctus domvilii (Hainan I.. off se China.)
  • Treron bicinctus javanus (Java, Bali)

Noms étrangers

  • Orange-breasted Green Pigeon,
  • Vinago Bicinta,
  • Bindengrüntaube,
  • bengáli lombgalamb,
  • Oranjeborstpapegaaiduif,
  • Piccione verde pettoarancio,
  • Orangebröstad grönduva,
  • Tobeltegrønndue,
  • trerón pestroprsý,
  • holub páskovaný,
  • Orangebrystet Papegøjedue,
  • oranssiviherkyyhky,
  • colom verdós bicollar,
  • treron zielonolicy,
  • Полосатохвостый зелёный голубь,
  • Punai siam,
  • ムネアカアオバト,
  • 橙胸绿鸠,
  • นกเปล้าอกสีม่วงน้ำตาล,
  • 橙胸綠鳩,

Voix chant et cris

Le répertoire vocal de notre colombar est assez ressemblant à celui du Colombar giouanne (Treron vernans). Au début, il s'agit d'un module sifflé, il est poursuivi par un chant de sirène, puis par des notes gloussantes et terminé par 2 notes rudes et râpeuses. "ko-wrrroook, ho-wrrroook". On entend aussi parfois des "kiou kiou kiou".

Habitat

Colombar à double collier

Les Colombars à double collier vivent dans une grande variété de lieux boisés mais ils préfèrent généralement les paysages les moins arrosés composés d'arbres à feuilles caduques et les parcelles en cours de croissance.

Ils apprécient également les régions côtières ainsi que les superficies et les plantations qui bordent les rives des cours d'eau. Ils sont plus rares et plus difficiles à apercevoir dans les forêts moites qui ont des feuilles permanentes. Les Colombars à double collier vivent dans les forêts à altitude moyenne mais il leur arrive parfois de dépasser l'altitude de 1 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Colombar à double collier
adulte

On peut habituellement les voir en couples ou en petites bandes, ils produisent parfois des associations mixtes avec les Colombars giouanne (T.

vernans) et quelques autres de pigeons verts. Les Colombars à double collier sont à la fois grégaires, frugivores et arboricoles, l'accumulation de ces qualités les rendent quelque peu différents des autres espèces proches. Ces oiseaux sont plus actifs dans la matinée et au début de l'après-midi, ils recherchent des fruits et des baies qu'ils attrapent directement sur les branches des arbres ou des buissons.

Alimentationmode et régime

Les Colombars à double collier sont friands de figues et de dattes sauvages, de lantanas, de fruits à la couleur cannelle et de goyaves. Ce menu n'est pas très original et il est commun à de nombreuses espèces de cette famille.

Reproduction nidification

Colombar à double collier

La saison de reproduction se déroule de septembre à juin, mais elle peut être réduite ou plus concentrée du mois d'avril au mois de juin.

Au Sri Lanka, les couvées sont nombreuses au mois de décembre. En Inde, l'apogée est en mai, dans les grands îles de la sonde (Java, Bali) elles sont visibles en mars-avril. Les couvées peuvent donc être trouvées à de nombreux mois.
Hormis les ondulations de la queue qui sont courantes chez la plupart des pigeons verts, la plupart des stades et des évolutions des parades nuptiales sont inconnues.
Le nid est une fragile plate-forme composée d'un empilement de brindilles. Il est installé à une hauteur de 2 à 8 mètres sur un arbre de taille moyenne ou sur une tige de canne à sucre. Les deux parents contribuent à la construction de l'édifice et à l'incubation des œufs. La couvaison varie généralement entre 12 et 14 jours. Les jeunes oisillons sont ravitaillés par leurs deux antécédents pendant un temps assez court. Ceux-ci reçoivent les premiers aliments peu de temps après l'éclosion.

Distribution

Sur toute l'étendue de leur aire géographique, on compte 5 sous-espèces réparties sur le subcontinent indien. Collines de l'Himalaya, de l'Uttarakhand à l'Assam, Ghats occidentaux au sud de Goa, Ghats orientaux et la plus grande partie de la péninsule proche de Madhya Pradesh. À l'Est, on peut l'apercevoir au Myanmar, en Thaïlande jusqu'au Laos vers le centre du Vietnam et la péninsule malaisienne.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

En Inde et au Sri Lanka, les caractères qui permettent de les identifier comme la taille et les couleurs ne sont pas très nombreux ni si prononcés. La différenciation entre les espèces à part entière est donc vraiment très difficile. Le comptage des effectifs est donc également fastidieux.
Néanmoins, en dépit d'un léger déclin de la population, les Colombars à double collier ne sont pas en danger ni même vulnérables. La superficie de leur aire de présence est de 12 200 000 kilomètres carrés.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar à double collierFiche créée le 31/01/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-02-05 13:19:40 © 1996-2019 Oiseaux.net